Au lendemain des JO de Turin , Karine Philippot la meilleure fondeuse française a gentiment accepté de répondre à mes questions , l'occasion de faire un petit bilan de cette quinzaine olympique .

On va faire ensemble un petit bilan de cette quinzaine olympique , tout a commencé avec la cérémonie d’ouverture , tu étais présente ? 

Non j’ai préféré ne pas aller à Turin afin de me reposer avant la poursuite .

Vous ne logiez pas dans un village olympique , mais dans un grand chalet loué pour les JO je crois ? pourquoi ?

Pour rester a la même altitude que le lieu des courses. L’avantage est que l'équipe vit ensemble et que l'on peut tous se voir , on est également entre nous et surtout beaucoup plus tranquille .

karine_a_gauche___a_cot__de_aurelie_perillat_et_elodie_bourgeois_pinLa poursuite c’était ta première course , tu termines 20eme , tu as considéré cela comme un bon début ?

Je voulais faire quelque chose de bien mais je savais que ma préparation ne me permettait pas d’être en forme a cette période mais plus tard , donc cette place était satisfaisante et je ne m'inquiètes pas du tout pour la suite des JO .

Ensuite il y a eu le relais ou l’équipe de France a terminé 9eme , une place presque logique au vu des filles absentes ?

Nous esperions mieux mais en l’absence d’Elodie Bourgeois-Pin  qui est tombée malade ,  le résultat devait être ainsi. L’essentiel est que nous soyons restées au contact des meilleurs pendant 2 relais et nous avons également offert de l’émotion aux spectateurs français au bord de la piste , ce qui nous a fait plaisir .

Pour toi de toute façon le gros objectif c’est le 30km que tu prépares au mieux depuis des mois , comment se passe les derniers jours avant cette course ?

Tous se passait très bien mais le résultat de Roddy Darragon m’a sorti des JO. Puis je me suis dit si lui a fait une médaille je peux le faire aussi . Alors les jours précédant mon 30km je me voyais avec la médaille du coup j'ai très mal dormi deux jours avant et je n’avais plus de jus pour la course .

Nous sommes le vendredi 24 février , c’est le jour du 30km , tu te sens comment au départ de la course , pas beaucoup dormi les jours précédents ?

Très mal deux jours avant et la veille un peu mieux et puis j’avoue que c’était long d’attendre 11h30 heure du départ de cette course .

entrainement_en_italieLa course démarre bien pour toi mais dès la mi-course tu sembles un peu dans le dur ?

Des les premiers kilometres j’ai du mal a suivre surtout après les montée quand il s’agit de relancer, et également sur une partie de la piste sur le plat. En montée je suis bien mais je sens que je n’ai pas de jus et les skis peine beaucoup à certains endroits de ce tracé difficile .

Tu te fais décroché une première fois du groupe de tête mais tu réussis a revenir , j’imagines que cela doit être terriblement difficile ?

La première fois que je me fait lâcher je pense a arrêter puis je me dis non tu ne peux pas il y a des gens qui sont venus te voir qui ont voyagé toute la nuit ,je dois m’accrocher .

Puis ma deuxième pensée est la suivante , un 30km c’est long , il peut y avoir une fille qui craque, il ne faut rien perdre et qui sait les sensations peuvent revenir. J’espèrais aussi un ralentissement de la part des filles de devant , mais chez les filles ça ne fonctionne pas souvent ainsi .

La piste est vraiment difficile et devant les meilleures en remettent une couche et tu te retrouves cette fois définitivement lâchée , les espoirs de médaille s’envolent , à quoi penses tu a ce moment précis ?

J’ai trop pensé avant et je veux juste finir car à la fin je commence à avoir le diaphragme complètement dur et le foie en compote, et

Je regarde le haut de la bosse mais elle n’en finit pas…

entrainement_estival1Tu termines finalement bien déçue à la 11eme place , ce n’est pourtant pas une mauvaise performance mais tu visais beaucoup mieux , tu as dit ensuite que tu regrettais le temps passé à l’entrainement au détriment de ta fille Margot ?

Oui car faire tout ces sacrifices et obtenir si peu de récompenses c’est pas terrible alors sur le moment je suis triste , je me devais de faire mieux j’ai échoué quelque part c’est dommage .

Dans ta discipline , Smigun a dominé , Neumanova a enfin pris l’or et Bjoergen s’est loupé on peut le dire , tu as des relations avec ces filles ? ces résultats des JO tu en penses quoi ?

Je les trouve beau ces résultats et logique. Smigun est une fille forte et qui souvent a été perturbée lors de ses préparations (maladie ou rumeur de dopage..) , mais elle est très naturelle et nous avons de bonnes relations depuis Oslo ou je lui fait gagner une place pour finir 2eme derrière Belmondo et Paruzzi , tandis que je finissait 4eme.

Neumanova est quelqu’un de plus timide mais depuis son retour de grossesse elle est encore plus forte et surement plus équilibrée.

Pour Bjoergen, si tu tombes malade avant les JO c’est difficile de revenir à ce niveau de compétition .

Une fois la déception digérée , j’imagines que tu vas repartir sur de nouveaux objectifs , peut être Holmenkollen ou il y aura aussi un 30km ? ou alors tu vas zapper la fin de saison ?

Mon sentiment penche pour un relachement car apres 2 ans de travail pour cette objectif du 30km olympique je suis très fatiguée.

Mais je vais continuer car l’on s’entraine beaucoup l’été et il faut en profiter l’hiver : courir courir courir et  apprendre encore pour plus tard !!!

L’an prochain c’est les mondiaux de Sapporo , ce sera l’occasion de faire une médaille là-bas ?

Oui pourquoi pas mais je crois que je vais cesser de penser a une médaille et me faire plaisir comme je l’ai fait en début de saison.

Est-ce que tu repars pour une olympiade avec Vancouver 2010 comme objectif final ?

Normalement oui… Les annees parleront .

karine_et_vincentSinon ces JO tu les as trouvés comment ? Trop d’épreuves se sont disputés devant un maigre public ?

Effectivement oui , heureusement qu’il y avait les français sur le bord de la piste.

Les italiens ont voulu faire de ces JO du business mais malheureusement ils se sont trompés.

Le prix des hébergements étaient trop élevés (loué seulement pour un mois à 4200 euros pour un studio) le prix des places en tribune (tu payais 60 euros et tu devais faire la queue pour rentrer dans le stade comme tout le monde est et faire un kilomètre à pied), peu de places en vente ou sinon au dernier moment.

A l’entrée au poste de sécurité il te confisquait tes cannes à pêche pour tenir les drapeaux et laissait entrer les italiens avec des bâtons deux fois plus grand (et en plus à la sortie les cannes n’y étaient plus !!!), sans compter que tu ne pouvais même pas emmener ta bouteille d’eau …

Dernière question Karine , quelles images garderas tu de cette quinzaine olympique ?

De très belles images car beaucoup de gens ont fait le déplacement pour me voir et cela je ne le revivrais plus , cela m’a fait tellement plaisir … je voulais tant leur offrir la médaille !!!

Plus d'infos sur le site de Karine : http://www.karinephilippot.com/

photo 1 : www.nordic-aventure.com